Jean-Charles
de Castelbajac

  • DA

    Benetton 2018-2022

    2022

    4 ans de recherches, de style, d’exploration dans tous les domaines : mode, logos, design, communication, vitrines, photos, défilés, matières, réseaux sociaux, exposition immersive, performances, collaborations, couleurs, mimétisme, graphisme, musique et scénographies…

    Benetton 2018-2022
  • Collaboration

    Leblon Delienne

    2022

    Découvrant l’atelier de sculptures pop de Leblon Delienne et le travail minutieux des artisans, une collaboration avec cette maison française emblématique lui a semblé une évidence : « J’ai revisité Mickey tant de fois dans ma vie à travers ma mode et mon art. Sa silhouette unique et
    intemporelle m’a toujours inspiré. Aujourd’hui avec Leblon Delienne, j’ai pu enfin le cristalliser en sculpture de couleurs, camouflage et
    colorblock, deux codes fondateurs de mon style ».
    Mickey Mouse sera accompagné d’une autre sculpture, un Ange Gardien dessiné par Jean-Charles de Castelbajac qui complétera cette première édition : « Je dessine mon ange depuis très longtemps, sur papier, sur les murs ou dans le sable du temps. J’ai toujours rêvé de le voir prendre vie, ouvrir ses ailes et s’envoler. Ce songe est enfin réalisé grâce à la virtuosité des artisans de Leblon Delienne. C’est un compagnon de route, un messager
    lumineux, un ami de l’arc-en-ciel et de la fraternité. »
    Mickey Kamo et Mickey Kolor seront parmi les grands succès et icônes 2022 de Leblon Delienne, tout comme le merveilleux Ange gardien, incarnant pour la première fois, ceux qu’il trace sans relâche sur les murs des villes qu’il traverse comme un symbole protecteur et éphémère, une simple craie au
    fond de la poche.

    Leblon Delienne
    Leblon Delienne
    Leblon Delienne
    Leblon Delienne
    Leblon Delienne
    Leblon Delienne
  • Exposition

    Mobilier National

    2022

    L’exposition NO TASTE FOR BAD TASTE a vu le jour en 2017 pour fêter les 40 ans du VIA au service du design de demain. Elle dévoile 40 coups de cœur de 40 personnalités internationales du monde des arts. Elles exaltent 10 valeurs fondatrices du design français à travers une scénographie poétique signée Jean-Charles de Castelbajac. 
    Une exposition qui prend tout son sens au Mobilier national où convergent le design et les métiers d’art, la création et le savoir-faire. 

    L’atour d’assises
    La carte blanche donnée à Jean-Charles de Castelbajac intitulée L’atour d’assises s’approprie les riches collections du Mobilier national pour faire revivre l’histoire décorative française. Il replace les styles décoratifs comme connaissance fondamentale, à l’origine même du design, et fait comprendre à l’observateur que le style est profondément lié à l’époque de sa mise en lumière.
    Elle met ainsi en scène 11 chaises de styles différents du Moyen Âge à aujourd’hui dans une scénographie colorée et immersive, comme seul Jean-Charles de Castelbajac sait les faire. Dans ce lieu, le visiteur pourra s’approprier cette connaissance pour ne plus laisser les styles décoratifs français tomber en désuétude.

    Photos: Justine Rossignol

    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
    Mobilier National
  • DA

    United Colors of Benetton

    2022

    Un hymne à l’espoir et au renouveau. Un hommage à l’amour sous toutes ses formes. Une synthèse des valeurs partagées par l’artiste français et la marque internationale, la première collection capsule conçue par Jean-Charles de Castelbajac par United Colors of Benetton. Une réinterprétation des grands classiques de la garde-robe du quotidien, revisités grâce à l’esprit créatif de l’artiste.
    «C’est une capsule historique pour moi. Et c’est une ode à l’amour: c’est une collection qui a une valeur de renouveau, qui veut donner de l’espoir. Je l’ai nommée In Love We Trust, une paraphrase de la devise nationale des États-Unis, In God We Trust. J’aime jouer avec les mots et la mode, car la mode c’est l’expression de mille mots»

    Photos: Osma Harvilahti

    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
  • Collaboration

    Sézane

    2021

    Jean-Charles de Castelbajac revisite la garde robe de Sézane en intervenant poétiquement et graphiquement sur les pièces iconiques de la marque.

    Sézane
    Sézane
    Sézane
    Sézane
    Sézane
    Sézane
    Sézane
    Sézane
  • Exposition

    Le Peuple de Demain — Centre Pompidou

    2021

    Après JR, Claude Closky, Françoise Pétrovitch et Yaacov Agam, le Centre Pompidou invite l’artiste Jean-Charles de Castelbajac à concevoir une exposition-atelier pour permettre aux enfants de découvrir et expérimenter son univers artistique poétique et chromatique. À partir de 4 ans et pour tous ceux qui ont gardé une âme d’enfant.
    À l’invitation du Centre Pompidou, Jean-Charles de Castelbajac investit la Galerie des enfants afin d’éveiller leur sensibilité artistique et d’attirer leur attention sur les signes fort de notre temps. Drapeaux, totems, couleurs emblématiques de son travail depuis cinquante ans et faisant écho à celles du Centre Pompidou composent huit dispositifs pédagogiques autour des signes, des symboles et du langage universel. Le drapeau, ici vidé de son marqueur identitaire, est associé à des émotions, le totem renvoie à une appartenance symbolique.

    Galerie des enfants - Centre Pompidou, Paris
    25 septembre 2021 - 18 juillet 2022
    La Galerie des enfants est ouverte tous les jours de 11h à 19h, sauf le mardi et le 1er mai

    Photos: Hervé Veronese

    Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
    Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
    Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
    Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
    Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
    Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
  • Édition

    Dessins tout-terrain — Flammarion

    2021

    Le lecteur traverse la vie de Jean-Charles de Castelbajac par le biais de sa pratique quotidienne du dessin. Ce dernier nous dévoile ses grandes sources d’inspiration (héraldique, surréalisme, Keith Haring, enluminures du moyen Age…). C’est l’occasion pour nous de découvrir la multiplicité de ses créations picturales, sur de nombreux supports et pour de multiples causes du
    Sidaction au Bataclan, en passant par Notre-Dame, journal du confinement et des hommages, jusqu’à la rue qu’il envahit depuis quelques années avec sa craie.

    L’ouvrage est rythmé de textes de Jean-Charles de Castelbajac et de ses amis artistes dont Xavier Veilhan, Vincent Darré et André. Un long entretien avec le critique d’art Jérôme Sans introduit l’ouvrage.

    Photos: Jean-Philippe Bretin

    Dessins tout-terrain — Flammarion
    Dessins tout-terrain — Flammarion
    Dessins tout-terrain — Flammarion
    Dessins tout-terrain — Flammarion
    Dessins tout-terrain — Flammarion
    Dessins tout-terrain — Flammarion
    Dessins tout-terrain — Flammarion
    Dessins tout-terrain — Flammarion
    Dessins tout-terrain — Flammarion
    Dessins tout-terrain — Flammarion
    Dessins tout-terrain — Flammarion
  • Performance

    Robes-tableau — Centre Pompidou

    2021

    Pour accompagner la réouverture du Centre Pompidou, l’artiste Jean-Charles de Castelbajac est invité à créer une performance sur la Piazza. Son univers artistique et sa palette de couleurs résonnent avec l’architecture iconique du bâtiment.
    Une performance de Jean-Charles de Castelbajac accompagné de Damien Poulain, Lou Ros, Charles de Vilmorin et Jan Melka. Ponctuée et rythmée par une improvisation sonore de l’artiste Julien Granel

    Robes-tableau — Centre Pompidou
    Robes-tableau — Centre Pompidou
    Robes-tableau — Centre Pompidou
    Robes-tableau — Centre Pompidou
  • DA

    Rossignol

    2021

    Depuis 2001, Jean-Charles de Castelbajac et Rossignol collaborent pour des collections de vêtements de ski. Entre cette iconique maison de sport et le créateur, une relation de dépassement s’est installée, transformant la fonction et la technologie en un style unique, coloré, novateur, ludique, artistique, identifiable entre tous sur toutes les plus belles pistes du monde.

    Photos: Pierre-Emmanuel Testard

    Rossignol
    Rossignol
    Rossignol
    Rossignol
    Rossignol
  • Collaboration

    Palace Skateboards

    2020

    Jean-Charles de Castelbajac a collaboré par deux fois en 2019 et 2020, avec Palace Skateboards, marque emblématique de la contre-culture britannique. Il a signé deux collections de urban streetwear autour de son univers graphique en revisitant les codes de Palace Skateboards. 

    Palace Skateboards
    Palace Skateboards
    Palace Skateboards
    Palace Skateboards
    Palace Skateboards
  • Collaboration

    Aigle

    2020

    Jean-Charles de Castelbajac est un passionné de musique et un aficionado des festivals de rock depuis des années.

    Il est allé puiser dans l’ADN de Aigle pour dessiner une garde-robe unique « spécial festival » où se rejoignent l’imperméabilité et le caoutchouc, le sport et le cool. Parmi les pièces phares de la collab’, le poncho qui se transforme en tente pour vos nuits rock n’roll, le trench et son hublot, le sweat cropé avec capuche amovible, le blouson multipoches et la botte double pour la boue.

    Aigle
    Aigle
    Aigle
    Aigle
    Aigle
  • DA

    United Colors of Benetton

    2019

    En 2019, Jean-Charles de Castelbajac a présenté sa première collection pour Benetton dont il est Directeur Artistique. Il lui redonne ses couleurs et la repositionne dans la galaxie des marques créatives lors du coup d’envoi à la Fashion Week de Milan. Intitulé Rainbow Machine, le premier défilé de la marque avec le créateur français à sa tête, célébrait l’héritage de ce géant du retail italien en rendant hommage à “la production industrielle, à l’innovation et à la couleur”.

    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
    United Colors of Benetton
  • Collaboration

    Palace Skateboards

    2019

    Après leur collaboration fructueuse en 2019, Palace et Jean-Charles de Castelbajac s’associent à nouveau en 2020 pour une collection capsule haute en couleur, joyeuse et pop, composée des dessins poétiques et des symboles et signes de l’artiste.

    Palace Skateboards
    Palace Skateboards
  • Exposition

    I Want, The Empire of collaborations

    2018

    En 2018, Jean-Charles de Castelbajac a exposé à la Galerie de Magda Danysz. Il réalise le dernier chapitre du triptyque artistique initié en 2009 et clôt la saga en explorant d’une part l’hégémonie de ce nouvel empire collaboratif, ses contradictions, ses mirages, ses vides et sa splendeur fugace, et d’autre part, se pose en curateur de collaborations désynchronisées provoquées par la rencontre d’artistes, d’époques et de style différents, au travers de ses toiles.

    Il dépeint avec ironie, au travers de peintures, dessins et mobiles, le risque d’une perte d’identité pour l’artiste et la marque et l’amnésie totale des codes et de l’ADN de chacun des duellistes qui habitent certaines collaborations. Il s’interroge sur ces objets, fruits de collaborations en édition limitée, à la fois très plébiscités mais qui rappellent aussi monstrueusement la naissance de Frankenstein dans le roman de Mary Shelley.

    Selon Jean-Charles de Castelbajac, l’incessant cycle des collaborations contemporaines que propose notre société du spectacle place le dé du travail à deux, non pas dans la transcendance nécessaire à tout artiste mais dans l’association de mondes aux valeurs opposées qui deviennent complémentaires par l’adaptation à l’esprit de notre temps.

    I Want, The Empire of collaborations
    I Want, The Empire of collaborations
    I Want, The Empire of collaborations
    I Want, The Empire of collaborations
    I Want, The Empire of collaborations
    I Want, The Empire of collaborations
  • Art

    Paris Eiffel Jumping

    2018

    Chaque année, le Longines Paris Eiffel Jumping collabore avec un nouvel artiste pour réaliser son affiche officielle. L’événement qui accueille l’un des plus prestigieux jumpings du monde est aussi un rendez-vous artistique et culturel incontournable. Fidèle à son univers, Jean-Charles de Castelbajac a puisé dans ses souvenirs d’enfance pour créer une affiche très poétique rendant hommage à la fois au cheval et à Paris, deux des piliers du Longines Paris Eiffel Jumping.

    Paris Eiffel Jumping
    Paris Eiffel Jumping
  • Installation

    Biennale du Grand Palais

    2018

    Pour l’édition de la Biennale 2018, s’inspirant de la beauté nomade des camps de toile et des étendards de l’Empire, il a cristallisé au coeur du Grand Palais un lieu de force et de mémoire réinventé dans un geste vertical qu’il a baptisé « le carrousel céleste ».

    La collection de reliques napoléoniennes de Pierre-Jean Chalençon est installée dans un « pop-up store » de miroirs dans lequel se reflète le premier cercle de L’Empereur, sur des voiles multicolores transparentes dans une gamme de couleur que l’artiste appelle «Pastelbajac».

    Biennale du Grand Palais
    Biennale du Grand Palais
    Biennale du Grand Palais
    Biennale du Grand Palais
    Biennale du Grand Palais
  • Collaboration

    Citroën E-Mehari

    2018

    Jean-Charles de Castelbajac a collaboré avec de nombreux constructeurs durant sa carrière. Le design automobile l’a toujours interpellé, comme étant un l’apogée de la rencontre entre l’esthétique et la fonction. Il a collaboré avec les équipes de design de Citroën et a projeté 3 véhicules, insufflant son style chromatique et graphique, donnant ainsi à la voiture une autre structure.

    Citroën E-Mehari
    Citroën E-Mehari
    Citroën E-Mehari
    Citroën E-Mehari
    Citroën E-Mehari
  • Collaboration

    Vilebrequin

    2018

    La marque tropézienne et le créateur parisien ont tous deux débuté dans les années 70.

    Le couturier s’est replongé dans cet esprit : aucune nostalgie dans sa vision, juste un appétit de la fraîcheur de ces années d’insouciance. Un vestiaire pop, sensuel et coloré, pour hommes et femmes, infusé de l’esprit sport cher au créateur, où la fonction donne le ton pour mieux laisser place à sa liberté de créer. Sur cette collection, il fait toujours beau. Les quelques nuages blancs ne sont là que pour souligner le bleu du ciel et inviter l’arc-en-ciel.

    Vilebrequin
    Vilebrequin
    Vilebrequin
    Vilebrequin
    Vilebrequin
    Vilebrequin
    Vilebrequin
    Vilebrequin
  • Art

    Cartier

    2017

    En 2017, Cartier a commandé à Jean-Charles de Castelbajac des dessins autour de la montre Tank.

    Cartier
    Cartier
    Cartier
  • DA

    Le Coq Sportif

    2017

    Jean-Charles de Castelbajac a été le Directeur artistique du Coq Sportif de 2015 à 2018 et a travaillé sur l’histoire de cette maison fondée en 1882. Il institutionnalise et développe la culture de l’accident (les manches tricolores décalées, le bleu-blanc-rouge et crée le sweat-shirt trois capuches qui devient une pièce emblématique de la plus vieille maison de sport au monde, l’emmenant dans la modernité.

    Photos: Pierre et Florent

    Le Coq Sportif
    Le Coq Sportif
    Le Coq Sportif
    Le Coq Sportif
    Le Coq Sportif
    Le Coq Sportif
  • Installation

    We love green

    2017

    Jean-Charles de Castelbajac a toujours été inspiré et passionné par la musique d’avant-garde. Il était donc naturel qu’il collabore avec We Love Green en tant que président du Jury et de transformer l’iconique logo en gigantesque totem tribale, ode au rassemblement, éléments incontournables de ce festival iconique.

    We love green
    We love green
  • Collaboration

    Petit Bateau

    2015

    Inspiré par la Bretagne et les films de Rohmer, le créateur a signé une collection capsule composée de rayures, de dessins de marin couleurs primaires pour adultes et enfants.

    Photos: Guilhem de Castelbajac

    Petit Bateau
    Petit Bateau
    Petit Bateau
    Petit Bateau
    Petit Bateau
    Petit Bateau
  • Installation

    Orly

    2015

    En 2015, Jean-Charles de Castelbajac, inspiré par son vécu aéroportuaire et les histoires des passagers, a crée sur la façade d’Orly-Sud une fresque de 3700 m2 où se croisent des personnages emblématiques de la France.

    Orly
    Orly
  • Installation

    King Of Signs — King Sejong

    2015

    A l’occasion de l’ouverture de l’Année de la France en Corée et pour célébrer 130 ans d’amitié entre la France et la Corée, Jean-Charles de Castelbajac créé King of Signs, une oeuvre monumentale cristallisant d’un baldaquin de néons la statue du Roi Sejong, érigée à Séoul, à la demande du Ministère des Affaires étrangères français.

    Bien plus qu’une installation artistique, la cristallisation du Roi Sejong diffuse un véritable message à la jeunesse coréenne.

    Cette collaboration est le symbole d’une harmonie et d’un échange culturel significatif entre les deux pays. Cette démarche recréé un dialogue entre deux artistes et deux dimensions artistiques ici complémentaires. «J’ai voulu cristalliser la statue du Roi Sejong, pour la modernité de ce Roi et les valeurs de ce visionnaire ; courage, audace et une incroyable ouverture d’esprit».

    King Of Signs — King Sejong
    King Of Signs — King Sejong
    King Of Signs — King Sejong
  • Exposition

    The Tyranny of Beauty

    2010

    En 2010, après «The Triumph of the Signs» en 2009 à Londres, Jean-Charles de Castelbajac a présenté «The Tyranny of Beauty» (la tyrannie de la beauté) à la Gallerie la B.A.N.K à Paris. Une exposition où des peintures classiques à l’huile ont été détournées par l’ajout de signes, de logos et de marques créant ainsi une nouvelle esthétique hybride, chaotique et iconoclaste, annonçant les prémices d’une confusion culturelle.

    Sur une scénographie très simple sans parti pris spécifique, Jean-Charles de Castelbajac cumule différentes pièces aux techniques diverses. Ces pièces sont, dans la même logique, des techniques mixtes, des superpositions de peintures et de sérigraphies pour une grande part. Mais on trouve aussi des sculptures en plâtre portant perruque et des tapisseries de Flandres.

    The Tyranny of Beauty
    The Tyranny of Beauty
    The Tyranny of Beauty
    The Tyranny of Beauty
    The Tyranny of Beauty
    The Tyranny of Beauty
  • Installation

    Astronomy Domine

    2010

    Pour la célébration du 400e anniversaire de la mort d’Henri IV, à la demande du Ministère de la Culture, Jean-Charles de Castelbajac a, autour de la statue équestre d’Henri IV sur le Pont-neuf à Paris crée l’oeuvre Astronomy Domine qui consiste en une cristallisation de la statue afin de marquer sa position dans l’espace.

    Astronomy Domine
    Astronomy Domine
    Astronomy Domine
  • Exposition

    Gallierock

    2007

    Avec Gallierock, Jean-Charles de Castelbajac présente 40 ans de création mode au Musée Galliera. Retour sur ce style inimitable et résolument moderne où logos, collisions esthétiques, accumulations et couleurs primaires pleines d’énergie participent à un jeu iconoclaste de matières pauvres, nobles et high tech.

    Aux pièces sorties de ses archives s’ajoutent celles du fonds Galliera : vêtements-couvertures, manteau-nounours, robes-portraits des icônes Rock ou des héros de cartoons, vestes oversized, imper-cartes postales, poncho double pour amoureux, vêtements pour « Drôles de Dames » ou pour un pape Pop…”

    Photos: C. Fouin

    Gallierock
    Gallierock
    Gallierock
    Gallierock
    Gallierock
    Gallierock
  • Design

    Fermob

    2009

    En 2009, Jean-Charles de Castelbajac a crée une chaise ange pour Fermob. Réinventant la traditionnelle chaise de jardin français, il met en scène deux profils dont les ombres se rejoignent.

    Fermob
    Fermob
    Fermob
    Fermob
  • Exposition

    Triumph of the signs

    2009

    En 2009, Jean-Charles de Castelbajac expose à la Galerie Paradise Row de Londres où il associe des logos à des toiles emblématiques de l’histoire de l’art tels que le Déjeuner sur l’herbe de Manet et Louis Vuitton, l’Odalisque de Ingres et Gucci, la Liberté guidant le peuple de Delacroix et Nike.

    Au travers de cette exposition londonienne de 2009, Jean-Charles de Castelbajac détourne des tableaux de maîtres, appartenant à son panthéon inspirationnel, et a ce geste iconoclaste de les mettre en abime avec des produits de l’esthétisme du 21ème siècle issus de la société de consommation tels que les marques de luxe. Il provoque ainsi un accident « situationniste ».

    Triumph of the signs
    Triumph of the signs
    Triumph of the signs
    Triumph of the signs
    Triumph of the signs
    Triumph of the signs
    Triumph of the signs
    Triumph of the signs
    Triumph of the signs
  • Art

    JMJ

    1997

    A l’occasion des Journées Mondiales de la Jeunesse à Paris en 1997, Jean-Charles de Castelbajac était en charge de la direction artistique de l’événement et a à cette occasion dessiné les vêtements de 500 évêques, 5000 prêtres, la chasuble du pape ainsi que des tee-shirts pour 1 million de jeunes.

    Photos: Jean-François Campos

    JMJ
    JMJ
    JMJ
    JMJ
    JMJ
  • Collaboration

    J.M. Weston

    1994

    En 1994, Jean-Charles de Castelbajac a réinterprété la paire de mocassins classiques Weston en imaginant une paire « Rainbow » iconique, aux couleurs primaires chères au créateur de mode.

    J.M. Weston
    J.M. Weston
    J.M. Weston
  • Design

    Manufacture Royale

    1995

    Ayant passé son adolescence à Limoges, les arts du feu, la porcelaine et l’émail se sont immiscés dans son processus créatif. Après diverses expériences, en 1995, il collabore avec la légendaire Manufacture Royale, aujourd’hui Maison Bernardaud, pour créer le service Or-éole, imposant la forme et l’ergonomie de l’aile dans la fonction pour substituer la anse. Ce service a été développé dans de multiples versions. Il est symbolique du design poétique de Jean-Charles de Castelbajac.

    Manufacture Royale
    Manufacture Royale
    Manufacture Royale
  • Art

    Cartier

    1993

    En 1993, JCC réinvente la publicité dans un numéro spécial du Figaro Madame. Pour Cartier, il dessine cette célébration de la paix, prémonitoire.

    Cartier
    Cartier
  • DA

    Courrèges  

    1992

    Jean-Charles de Castelbajac connaissait André Courrèges depuis les années 70. Lorsqu’il l’a rejoint en 1993, à sa demande, la syntonie entre les deux créateurs est totale. Jean-Charles s’immerge dans le style d’André, pour produire deux collections historiques. André Courrèges disait «  Jean-Charles est comme moi, il ne fait pas de la mode, mais du style ».

    Courrèges  
    Courrèges  
    Courrèges  
    Courrèges  
  • Collaboration

    Swatch

    1993
    Swatch
    Swatch
    Swatch
  • Design

    Ligne Roset

    1990

    Passionné par le design, fan de Raymond Loewy, ayant collaboré avec Roger Tallon, Jean-Charles de Castelbajac a dès le début de sa carrière, créé des meubles et des objets. Il détourne couvertures, et tissus d’ameublement pour en faire des vêtements en décloisonnant les deux univers. En 1990, il crée le canapé Jean-Charles pour Ligne Roset aux coussins multicolores rubik’s cube en matière de toile de ballon de basketball. Il revisite ensuite de grands classiques, comme la chaise médaillon ou le lit à baldaquin en leur insufflant une dimension pop et contemporaine.
    Des tapis manifestes et des lampes totems éditées par Brossier Saderne complètent cet univers. Le meuble iconique de cette collaboration est la chaise Funny Valentine, médaillon XVIIIe décortiqué de son cadre de bois, aux pieds sabrés et aux couleurs primaires.

    Ligne Roset
    Ligne Roset
    Ligne Roset
    Ligne Roset
    Ligne Roset
  • Collaboration

    K-Way

    1986

    La collaboration entre Jean-Charles de Castelbajac et K-Way était évidente. La dimension fonctionnelle et protectrice du coupe-vent a stimulé la créativité de Jean-Charles de Castelbajac : K-Way colorblock, tel des blasons du Moyen-Age, K-Way perfecto, K-Way Panthère, K-Way french coat et enfin, le légendaire K-Way pour 2 personnes, multicolores, pouvant se transformer en K-Way pour 6 personnes avec fermeture éclair, en cas de divorce. L’idée de ce vêtement pour couple dépasse le phénomène de mode et relève plus de l’invention.

    Photo 1: Oliviero Toscani

    K-Way
    K-Way
    K-Way
  • DA

    JC de Castelbajac

    1978

    1978 - 2015

    En 1978, Jean-Charles de Castelbajac crée sa maison de couture. Il a anticipé ce qui constitue aujourd’hui les bases de la nouvelle création : l’art et la mode, le détournement, les cartoons, le sport dans la mode et les collaborations. Parmi les innovations les plus emblématiques, il a dès les années 1980, créé l’iconique manteau nounours, fait d’accumulation de peluches de nounours, pour protester contre l’utilisation de la fourrure animale, les manteaux-plaid, les Kwaycolor block, les pulls cartoons et les robes poèmes, les robes logo et les robes drapeaux. Jean-Charles de Castelbajac s’est, par ses créations novatrices, forgé une réputation de créateur avant-gardiste.

    Il a été l’un des précurseurs du mouvement art et mode. Ainsi, dès les années 1980, il invitait des artistes à collaborer à ses côtés, en peignant sur des robes comme Miguel Barcelo ou Robert Combas, les robes tableaux, en créant une œuvre pour illustrer les invitations de ses défilés comme Keith Haring, Claudio Parmiggiani, en créant les décors de ses défilés comme Xavier Veilhan, en créant la musique de ses défilés, comme Malcolm McLaren et tant d’autres artistes.

    A partir de la fin des années 90, il démarre une série de défilés manifestes. En 1999 premier secours, suivi d’état d’urgence en 2000, dans lesquels il invite de jeunes artistes à performer : musiciens et plasticiens devenus aujourd’hui reconnus. Il défile tour à tour dans le métro, au rayon électroménager du BHV, sur une péniche ou encore à la Galerie de l’Evolution, anticipant ainsi la vision des «shows» d’aujourd’hui. Dès 2000, il ouvre le premier concept store, rue madame et place du Marché Saint Honoré, où tous les produits qu’il réalise sont en vente, ainsi que ceux de designers invités comme Jeremy Scott, Tom Sachs, Space Invader. Il ouvre en plus de ces deux concept stores, une boutique de sprezzatura et de philanthropie qui s’appelle «assistants», ou il édite le travail des assistants de grands designers.

    JC de Castelbajac
    JC de Castelbajac
    JC de Castelbajac
    JC de Castelbajac
    JC de Castelbajac
    JC de Castelbajac
    JC de Castelbajac
    JC de Castelbajac
    JC de Castelbajac
    JC de Castelbajac
    JC de Castelbajac
  • DA

    Sportmax (Max Mara)

    1977

    Jean-Charles de Castelbajac a rejoint le groupe Max Mara a partir de 1977, pour créer les collections de Sportmax. Il y a détourné tous les codes du streetwear et sportswear afin de créer une collection moderne et d’anticipation où design, ergonomie, protection et recherches textile fusionnaient avec le style intemporel de cette grande maison italienne. Le premier défilé à Milan, Hiver 1977, est une ode à l’écologie avec ses tissus recyclés. Cette collection etait dédiée aux baleines en voie de disparition illustrées par la musique industrielle de Kraftwerk.

    Sportmax (Max Mara)
    Sportmax (Max Mara)
    Sportmax (Max Mara)
    Sportmax (Max Mara)
    Sportmax (Max Mara)
    Sportmax (Max Mara)
    Sportmax (Max Mara)
  • Collaboration

    Créateurs et Industriels

    1976

    En 1976, Jean-Charles de Castelbajac découvre le concept créé par Didier Grumbach et Andrée Putman, architectes d’une vision moderne entre la relation entre les designers et les industriels. Il rejoint Ossie Clark, Issey Miyake, Christiane Bally dans ce “dream team” pour deux ans d’aventure extraordinaire à la conquête de New-York et du Japon. Il fera trois défilés emblématiques: à Galliera, Place Saint-Honoré et à la Bourse du Commerce.

    Créateurs et Industriels
    Créateurs et Industriels
    Créateurs et Industriels
    Créateurs et Industriels
    Créateurs et Industriels
    Créateurs et Industriels
    Créateurs et Industriels
    Créateurs et Industriels
    Créateurs et Industriels
    Créateurs et Industriels
    Créateurs et Industriels
  • DA

    Iceberg

    1974

    Il a cofondé Iceberg en 1974 et y a développé des techniques de maille novatrices pour la marque italienne en traitant la maille comme un tissu et en l’associant à d’autres matières telles que le nylon, la toile et la peau lainée. Avant-gardiste, il a, dès le début des années 80, détourné les icônes de la pop-culture, en commençant par Snoopy citant Shakespeare « to be or not to be » en 1981. C’est ainsi qu’il rencontre Charles Schulz, créateur de Snoopy. S’en suivirent tous les grands personnages iconiques : Mickey, Donald, Bambi, les intégrant à ses pulls en maille à une époque où l’idée même de copyright dans le domaine de la mode n’existait pas. Ils sont devenus un phénomène socioculturel légendaire dans le monde de la mode et du Hip-hop et ont été portés notamment par Jay-Z, Kanye West, LL COOL J et plus récemment par la scène du Grime anglais.

    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
    Iceberg
  • DA

    Ko and Co

    1970

    De 1970 à 1995, les collections de Jean-Charles de Castelbajac ont été éditées et réalisées en collaboration avec sa mère Jeanne de Castelbajac, cofondatrice de la société Ko and Co. Au sein de son atelier de Limoges, milles idées sont nées dont les détournements de matières, dans les années 1970, autour du concept de commencer par la fin et d’utiliser les tissus composés de déchets textiles : serpillières et couvertures industrielles, les débuts de l’upcycling.
    Toutes les créations de Ko and Co étaient coupées à plat, selon l’architecture des vêtements du Moyen-Âge, ainsi que celle des kimonos asiatiques. La syntonie et la complicité entre Jean-Charles et sa mère était fusionnelle, il imaginait les créations les plus extravagantes, que Jeanne de Castelbajac transformait en réalité.

    Ko and Co
    Ko and Co
    Ko and Co
    Ko and Co
    Ko and Co
    Ko and Co
    Ko and Co
    Ko and Co
    Ko and Co
Benetton 2018-2022
Leblon Delienne
Leblon Delienne
Leblon Delienne
Leblon Delienne
Leblon Delienne
Leblon Delienne
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
Mobilier National
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
Sézane
Sézane
Sézane
Sézane
Sézane
Sézane
Sézane
Sézane
Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
Le Peuple de Demain — Centre Pompidou
Dessins tout-terrain — Flammarion
Dessins tout-terrain — Flammarion
Dessins tout-terrain — Flammarion
Dessins tout-terrain — Flammarion
Dessins tout-terrain — Flammarion
Dessins tout-terrain — Flammarion
Dessins tout-terrain — Flammarion
Dessins tout-terrain — Flammarion
Dessins tout-terrain — Flammarion
Dessins tout-terrain — Flammarion
Dessins tout-terrain — Flammarion
Robes-tableau — Centre Pompidou
Robes-tableau — Centre Pompidou
Robes-tableau — Centre Pompidou
Robes-tableau — Centre Pompidou
Rossignol
Rossignol
Rossignol
Rossignol
Rossignol
Palace Skateboards
Palace Skateboards
Palace Skateboards
Palace Skateboards
Palace Skateboards
Aigle
Aigle
Aigle
Aigle
Aigle
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
United Colors of Benetton
Palace Skateboards
Palace Skateboards
I Want, The Empire of collaborations
I Want, The Empire of collaborations
I Want, The Empire of collaborations
I Want, The Empire of collaborations
I Want, The Empire of collaborations
I Want, The Empire of collaborations
Paris Eiffel Jumping
Paris Eiffel Jumping
Biennale du Grand Palais
Biennale du Grand Palais
Biennale du Grand Palais
Biennale du Grand Palais
Biennale du Grand Palais
Citroën E-Mehari
Citroën E-Mehari
Citroën E-Mehari
Citroën E-Mehari
Citroën E-Mehari
Vilebrequin
Vilebrequin
Vilebrequin
Vilebrequin
Vilebrequin
Vilebrequin
Vilebrequin
Vilebrequin
Cartier
Cartier
Cartier
Le Coq Sportif
Le Coq Sportif
Le Coq Sportif
Le Coq Sportif
Le Coq Sportif
Le Coq Sportif
We love green
We love green
Petit Bateau
Petit Bateau
Petit Bateau
Petit Bateau
Petit Bateau
Petit Bateau
Orly
Orly
King Of Signs — King Sejong
King Of Signs — King Sejong
King Of Signs — King Sejong
The Tyranny of Beauty
The Tyranny of Beauty
The Tyranny of Beauty
The Tyranny of Beauty
The Tyranny of Beauty
The Tyranny of Beauty
Astronomy Domine
Astronomy Domine
Astronomy Domine
Gallierock
Gallierock
Gallierock
Gallierock
Gallierock
Gallierock
Fermob
Fermob
Fermob
Fermob
Triumph of the signs
Triumph of the signs
Triumph of the signs
Triumph of the signs
Triumph of the signs
Triumph of the signs
Triumph of the signs
Triumph of the signs
Triumph of the signs
JMJ
JMJ
JMJ
JMJ
JMJ
J.M. Weston
J.M. Weston
J.M. Weston
Manufacture Royale
Manufacture Royale
Manufacture Royale
Cartier
Cartier
Courrèges  
Courrèges  
Courrèges  
Courrèges  
Swatch
Swatch
Swatch
Ligne Roset
Ligne Roset
Ligne Roset
Ligne Roset
Ligne Roset
K-Way
K-Way
K-Way
JC de Castelbajac
JC de Castelbajac
JC de Castelbajac
JC de Castelbajac
JC de Castelbajac
JC de Castelbajac
JC de Castelbajac
JC de Castelbajac
JC de Castelbajac
JC de Castelbajac
JC de Castelbajac
Sportmax (Max Mara)
Sportmax (Max Mara)
Sportmax (Max Mara)
Sportmax (Max Mara)
Sportmax (Max Mara)
Sportmax (Max Mara)
Sportmax (Max Mara)
Créateurs et Industriels
Créateurs et Industriels
Créateurs et Industriels
Créateurs et Industriels
Créateurs et Industriels
Créateurs et Industriels
Créateurs et Industriels
Créateurs et Industriels
Créateurs et Industriels
Créateurs et Industriels
Créateurs et Industriels
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Iceberg
Ko and Co
Ko and Co
Ko and Co
Ko and Co
Ko and Co
Ko and Co
Ko and Co
Ko and Co
Ko and Co